Les derniers Valois

Janine Garrisson

9,00

Quatrième de couverture :

Comment expliquer la légende noire qui peso sur Catherine de Médicis et sur ses enfants ? Très lot, en effet, protestants aussi bien que catholiques ont considéré les derniers Valois comme une lignée abâtardie de rois faibles, malades, névroses. Leurs détracteurs n’ont vu qu’hésitations et louvoiements dans leurs efforts pour pacifier une France déchirée bar les tensions religieuses et civiles. A les en croire, la ténébreuse reine mère serait la responsable de tous les malheurs du royaume n’a-t-elle pas écarté du Conseil les grandes familles pour les remplacer par des Italiens avides ? Plus grave encore, n’a-t-elle pas élimine la noblesse par les guerres, les emprisonnements, les assassinats. La mauvaise réputation du clan Valois a longtemps souffert clos horreurs de la Saint-Barthélémi et du meurtre du duc de Guise et de son froc. Mais ces crimes spectaculaires ont été perpétrés au nom d’« une cruelle nécessité », car chaque fois les Valois ont voulu préserver la Couronne de France des ambitions des granas et des convoitises de l’Espagne. En fin de compte, montre brillamment Janine Garrisson, ils ont tenté de “rétablir la justice par la violence”. Ils n’ont sans doute pas réussi à pacifier le royaume, mais leur vision du monde, leur culture, le cadre dans lequel ils vivent sont empreints de néoplatonisme. Un néoplatonisme qui est avant tout recherche de paix et d’harmonie, laquelle apparaît dans tout son éclat lorsque les Valois se font les ordonnateurs des fêtes de cour et des entrées royales.

En stock

 

Filtres Trier les résultats
Caractéristiques
Auteur :
Janine Garrisson
Editeur :
Fayard
Nombre de pages :
350
Dimensions :
13,5x21,5cm
ISBN :
9782213608396

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.